Retour Actualités
photo denis renoux directeur du crer

Nos questions à…DENIS RENOUX, Directeur du CRER

photo denis renoux directeur du crerDenis RENOUX, Directeur du Centre Régional des Énergies Renouvelables

1/ Pouvez-vous présenter le CRER en quelques mots ?

Le CRER, Centre Régional des Énergies Renouvelables, est une association technique qui cumule plus de 15 années d’expérience en maîtrise de l’énergie et d’énergies renouvelables. Il assure ses missions dans le respect de la neutralité et de l’objectivité en proposant des missions d’information, de conseil, de formation, et d’expérience. Doté de moyens humains et techniques, le CRER est un opérateur de terrain pour faciliter « le passage à l’acte ». Ses bénéficiaires sont les particuliers, les entreprises et les collectivités.

2/ En tant que Directeur du CRER, vous avez vu évoluer les politiques territoriales en matière de rénovation énergétique. Quel(s) constat(s) faites-vous aujourd’hui ?

Le cadre législatif et réglementaire (les réglementations thermiques) fixe les obligations pour la construction neuve et le bâtiment existant. Avec un renouvellement immobilier de près de 1% des logements, la rénovation énergétique de l’habitat est un enjeu essentiel pour répondre aux enjeux de la transition énergétique.

Elle nécessite une mobilisation de l’ensemble des acteurs pour être réussie :

  • > l’usager pour défendre un éco comportement,
  • > le propriétaire et l’entreprise pour réaliser les travaux d’économies d’énergie,
  • > les collectivités locales pour impulser des politiques territoriales.

Depuis plus d’une dizaine d’années, des actions territoriales pour la transition énergétique concrètes ont été mises en place à de nombreux niveaux, je citerais pèle-mêle les Espaces Infos Énergie, le programme Habiter Mieux : aide financière pour travaux de rénovation, la qualification professionnelle, les plateformes de rénovation énergétique. Proches des particuliers et des professionnels de la construction, nous observons que l’accompagnement en rénovation énergétique qui est aujourd’hui attendu « sur le terrain » est celui qui s’appuie sur 3 critères :

  • > celui d’une compétence technique confirmée pour répondre à toutes les questions posées, qu’elles soient réglementaires, techniques, économiques, ou financières, et venant des particuliers ou des professionnels RGE
  • > celui qui aide à la décision en toute neutralité et objectivité
  • > et enfin celui qui simplifie le montage des opérations de travaux.

C’est dans ce sens que le CRER œuvre avec l’ensemble des réseaux publics et professionnels.logo du crer

3/ Denis Renoux, quelles sont les modalités et les atouts de votre collaboration récente avec ARTÉÉ ?

Sur les 7 départements couverts par la dynamique ARTÉÉ, le CRER est l’interlocuteur technique pour le montage des projets. Cette mission, dite d’assistance à maîtrise d’ouvrage amènera l’équipe du CRER à proposer un accompagnement de proximité « à la carte » passant de l’audit énergétique à l’assistance pour la réalisation des travaux.

4/ Selon vous, comment ARTÉÉ peut apporter de nouvelles perspectives au marché de la rénovation : pour les particuliers, pour les institutions et pour les professionnels ?

Le marché de la rénovation énergétique « s’argumente » en termes de transition énergétique mais aussi en termes d’emplois avec le développement d’une dynamique de travaux apportée au secteur du bâtiment. Le double objectif conduit nécessairement ARTÉÉ à solliciter et mobiliser l’ensemble des réseaux acteurs de la rénovation énergétique. En s’appuyant sur le CRER pour la partie technique, ARTÉÉ affirme cette volonté. 

La question de financement des travaux reste centrale pour tous les candidats à la rénovation énergétique. Pourtant plusieurs leviers existent (le crédit d’impôts, les aides de l’Anah, …), ils sont parfois mal connus, peu sollicités, insuffisants, difficiles d’accès. ARTÉÉ à travers l’ingénierie financière peut résolument apporter de nouvelles perspectives au marché de la rénovation.

5/ Quel regard portez-vous sur l’évolution du monde professionnel face aux enjeux de la rénovation énergétique ?

Aujourd’hui, nul n’est insensible aux enjeux de la transition énergétique. Les professionnels nous expriment leur volonté de participer au chantier que constitue la rénovation énergétique du bâtiment.

Ils savent que c’est un marché exigeant :

  • > les technologies et matériaux évoluent en permanence
  • > la législation franchit des niveaux de performances
  • > la lisibilité à terme est mal appréhendée (cf. prix baril de pétrole)

Le monde professionnel s’est mobilisé pour monter en compétence autour des formations ou qualifications. Il s’organise entre métiers, pour ne pas « tuer » le potentiel d’économie, pour proposer des programmes de travaux complets. S’il attend aujourd’hui des prêts pour se lancer dans le marché de la rénovation énergétique, le réseau des professionnels sent néanmoins qu’il devra en permanence parfaire ses compétences …

Il en sera facilité si le marché de la rénovation énergétique est porteur.

“”
Contacter un conseiller