Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique

La baisse des consommations d’énergie des logements est une priorité en France. Parmi les aides mobilisables pour la rénovation énergétique, le dispositif du CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) paru en 2005 vise à financer une partie des travaux. Il fait partie des aides permettant de réduire la consommation d’énergie des logements en France. Cette subvention avait pour objectif d’augmenter la demande des consommateurs pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Ceci, par le biais d’un avantage au niveau de l’impôt sur le revenu lors des travaux de rénovation. Cependant, en 2020, l’Etat a réformé cette aide et ainsi pour une partie des ménages elle est transformée en une nouvelle prime désormais appelée « MaPrimeRénov ». Cette subvention devrait évoluer une nouvelle fois au 1er janvier 2021 et sera totalement remplacée par MaPrimeRénov, qui sera alors élargie à l’ensemble des ménages.

CITE : credit impot transition energetique

Comment fonctionne le Crédit d’Impôt ?

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique est un dispositif mis en place par l’Etat. Il permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses éligibles pour certains travaux d’amélioration de la performance énergétique de votre logement. Si le crédit d’impôt est supérieur au montant de l’impôt dû ou si vous êtes non-imposable, l’excédent est remboursé, directement en euros. Aujourd’hui, cet avantage est disponible pour les ménages aux ressources dites « intermédiaires ».

A noter : Depuis le 1er janvier 2020, pour les ménages aux ressources modestes ou très modestes, le CITE est devenu MaPrimeRénov.

Qui peut en bénéficier ?

Tout propriétaire de sa résidence principale (achevée depuis plus de 2 ans) qui effectue des travaux de rénovation énergétique pour son habitation principale et qui remplit les conditions de ressources allouées peut bénéficier du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE).

Le CITE est plafonné sur une période de 5 ans.

Les conditions de ressources (hors Ile de France)

  Très modestes Modestes Intermédiaires
1 14 879€ 19 074€ 27 706€
2 21 760€ 27 896€ 44 124€
3 26 170€ 33 547€ 56 438€
4 30 572€ 39 192€ 68 752€
5 + 4412€ /personne supplémentaire + 561€ / personne supplémentaire /

A noter : Les revenus des ménages habitant en Ile de France sont différents. Retrouvez toutes les informations sur le site du gouvernement.

Les travaux éligibles au Crédit d’impôt pour la Transition Énergétique

Les équipements et matériaux doivent respecter des caractéristiques énergétiques techniques et de performance et les travaux engagés doivent être réalisés par une entreprise ou un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Entrent dans les travaux les domaines suivants :

  • Le raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid
  • Le chauffe-eau thermodynamique
  • La pompe à chaleur air/eau
  • La pompe à chaleur géothermique ou solarothermique
  • Le chauffe-eau solaire individuel
  • Le système solaire combiné
  • La partie thermique d’un équipement PVT eau
  • Le poêle à buches et cuisinière
  • Le poêle à granulés et cuisinière
  • La chaudière bois à alimentation manuelle (buches)
  • La chaudière bois à alimentation automatique
  • Les foyers fermés et inserts

Vous souhaitez changer votre mode de chauffage ? Et si vous faisiez réaliser un audit énergétique de votre logement ? Contactez-nous pour en savoir plus ! L’audit énergétique Artéé est éligible au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique.

  • L’isolation des murs par l’extérieur
  • L’isolation des murs par l’intérieur
  • L’isolation des rampants de toiture ou des plafonds de combles
  • L’isolation des toitures terrasses
  • L’isolation des parois vitrées

Faites un bilan complet de votre isolation avec Artéé !

  • L’audit énergétique
  • Ventilation double flux
  • Borne de recharge pour véhicules électriques
  • Dépose de cuve à fioul
  • Rénovation globale

Le montant

Le crédit d’impôt est calculé en fonction de vos revenus et des travaux réalisés. Il ne peut pas dépasser 75 % de la valeur payée par le propriétaire. Ces dépenses sont toutefois plafonnées à : • 2 400 € pour une personne seule • 4 800 € pour un couple soumis à imposition commune • Le plafond est majoré de 120 € par personne à charge (60 € par enfant en résidence alternée). Le Crédit d'impôt pour la Transition Énergétique n'est pas cumulable avec le dispositif d'aide Ma Prime Rénov (sanctions possibles). Pour en savoir plus sur le CITE, rendez-vous sur le site du gouvernement.

Des travaux obligatoirement effectués

Vous ne pouvez pas bénéficier du crédit d’impôt si vous effectuez vous-même la rénovation de votre logement. Les équipements doivent être fournis par l’entreprise ou son sous-traitant qui effectue leur installation. De plus, les entreprises que vous avez sélectionnées doivent obligatoirement effectuer une visite de votre logement avant d’établir le devis et la date de cette visite doit figurer sur la facture. Le bénéfice du crédit d’impôt est conditionné à leur réalisation par des professionnels RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
Contacter un conseiller