Logos Nouvelle-Aquitaine et Europe

Une initiative de la Région Nouvelle-Aquitaine et de l'Union Européenne

Nos questions à : Daniel RIDORET

Daniel RIDORET, Président de la Fédération Française du Bâtiment Poitou-Charentes

Les partenaires de l’Agence s’expriment sur les enjeux de la rénovation et l’intérêt du partenariat. Daniel RIDORET inaugure cette thématique et nous expose sa vision de l’engagement de la FFB avec Artéé.

daniel ridoret

1/Quels sont les enjeux de la rénovation énergétique de l’habitat pour la FFB ?

« Pour bien comprendre les enjeux de la rénovation il faut se reporter à l’état du marché de la construction en France et aux besoins en termes de rénovation. Les constructions neuves sont principalement faites dans des zones « tendues », des grosses métropoles par exemple. Présentement, les constructions neuves sont principalement réalisées dans des zones « tendues », par exemple les grosses métropoles ou les zones littorales.

Or, si la construction neuve est inégalement répartie , le patrimoine ancien lui ne l’est pas, et ce quelles que soient les régions, et en plus il est bien souvent vétuste ;  il y a un marché potentiel énorme en rénovation, de toute évidence c’est le marché de demain.

Par ailleurs, il faut analyser ce qui sous-tend ce marché :

  • > Les français cherchent à améliorer leur confort avant tout, sans avoir forcément une préoccupation énergétique
  • > les pouvoirs publics quant à eux ont une préoccupation essentiellement énergétique. Pour des besoins purement économiques il doivent réduire la consommation des bâtiments, ce secteur étant particulièrement énergivore
  • > de plus les pouvoirs publics doivent intégrer l’anticipation de l’évolution des prix de l’énergie et les hausses inévitables à venir.

Il faut donc concilier ces deux aspects pour répondre aux enjeux de la rénovation : à la fois nous devons satisfaire les aspirations des français et relever les défis de l’économie de la France. Artéé est un outil pour y répondre et faire en sorte que non seulement les entreprises continuent à avoir de l’activité mais que notre pays satisfasse à ces différents enjeux.

2/ En quoi l’engagement de la FFB au sein d’ARTÉÉ vient soutenir les ambitions de la rénovation ?

Le soutien de la FFB à Artéé est primordial pour notre organisation qui souhaite anticiper les évolutions de notre secteur. La FFB souhaite  orienter et transmettre ses idées aux pouvoirs publics pour rénover. Nous avons pour rôle de donner une tonalité orientée vers l’entreprise et les clients aux initiatives des pouvoirs publics. Notre objectif premier est de satisfaire nos clients : cette vision doit venir compléter celle des institutions pour concilier les deux points de vue.

3/ Comment, selon vous, peut-on aller encore plus loin dans les actions pour répondre à l’objectif de massification de la rénovation énergétique ?

Pour aller plus loin, le Tiers Financement doit être mis en place, généralisé et démocratisé. Les entreprises doivent pouvoir devenir les ambassadrices d’Artéé, elles doivent être en mesure de promouvoir l’agence et donc le tiers financement.

Autre point : le développement de la « polycompétence » eu sein des entreprises. La rénovation n’est pas une rénovation « métier », elle est généraliste. C’est un ensemble de techniques à mettre en œuvre pour offrir une qualité de service.

Enfin, il est primordial pour accélérer les travaux de trouver les meilleures techniques pour que le particulier ait un retour financier des travaux engagés. Aujourd’hui, le confort est un argument entendu par les particuliers, mais rénover est un choix difficile car onéreux et souvent contraignant pour les budgets modestes. Le retour sur investissement est primordial pour les faire plus facilement passer à l’action. »

“La rénovation c'est le grand marché de demain.”
Contacter un conseiller