L'isolation des fenêtres en rénovation énergétique

Ce poste, même s’il est considéré comme important, n’est pas le principal pour lequel il faut engager des travaux. Si les fenêtres sont responsables de 10 à 15% de perte de chaleur, leur changement doit s’opérer avec des travaux d’isolation afin d’être réellement pertinent.

Pourquoi "isoler" ses menuiseries (fenêtres, portes, baies) ?

En complément des travaux d'isolation

Le simple fait de remplacer ou de mieux isoler vos ouvertures de votre logement ne sera pas efficace sur vos économies ou votre bien-être. C’est un plus dans vos travaux de rénovation énergétique, pensés de manière globale !

En effet, si votre maison souffre de déperditions thermiques, l’isolation des menuiseries ne sera pas la solution à aborder en priorité. Cependant, en complément de l’isolation des murs et des combles par exemple, il sera justifié de s’y intéresser !

Ce sera gain complémentaire sur votre facture de chauffage et une deuxième protection contre les problèmes thermiques (le froid l’hiver, la chaleur l’été).

Des aides mobilisables pour le changement de fenêtres

Suivant la solution choisie, les prix peuvent être plus ou moins élevés.

De nombreuses solutions existent aujourd’hui pour des ouvertures performantes, d’autant que celles-ci sont éligibles :

Ces aides aux travaux de rénovation énergétique permettent au plus grand nombre de réaliser ces travaux. Il est bon de savoir que pour bénéficier de ces aides, certaines conditions sont à respecter.

Un gain de confort supplémentaire

En complément des travaux d’isolation (des murs ou des combles par exemple), l’isolation des ouvertures (fenêtres, baies, portes) vous permet de bénéficier d’un meilleur confort acoustique à l’intérieur de votre maison.

Vous serez protégés du bruit extérieur. Alors optez pour un double vitrage et des matériaux de qualité !

 

ecogeste on vous conseille sur la ventilation

Comment réussir son changement de menuiserie ?

Que ce soit pour les portes ou les fenêtres, il existe de nombreuses solutions pour isoler vos anciennes menuiseries sans les remplacer. Le survitrage est l’ajout d’une vitre (ou d’un film survitrage) sur une ancienne fenêtre. Cette technique permet aussi d’apporter une isolation phonique. Autre solution, le calfeutrage. Il permet aussi une isolation thermique et phonique.

Pour cela, on pose des joints dans le cadre de la fenêtre. Il en existe des différents : le joint en mousse adhésif, en caoutchouc ou en silicone. Vous pouvez le faire vous-même mais pour un meilleur résultat, il est conseillé de le faire faire par un professionnel.

Toutefois, pour de meilleures performances énergétiques, il y a une option plus sûre : faites changer vos anciennes menuiseries !

Le vitrage, un élément clé

La qualité de votre vitrage déterminera la performance d’isolation des menuiseries dans votre logement. Il y existe plusieurs types de vitrage. 

Pour les comparer, c’est la valeur Ug que l’on va prendre en compte. C’est l’unité universelle de mesure d’isolation, ainsi, elle définit la performance de l’isolation thermique de la vitre. Les fenêtres au simple-vitrage sont de moins en moins courantes. Celles-ci, par leur faible pouvoir isolant, ne présentent pas une bonne performance thermique. Ce type de vitrage est constitué d’une lame de verre seulement et sa valeur Ug est proche de 6.  

Par ailleurs, nous vous conseillons le double vitrage. Par rapport au simple vitrage, celui-ci a une très bonne performance thermique. Il permet de réduire jusqu’à 40% des déperditions thermiques. Ce type de vitrage est composé de deux couches de verre et peut réduire le coefficient Ug à 3. 

Enfin, le triple vitrage est très recommandé pour les maisons dites « passives » ou les nouvelles constructions. Il se compose de 3 lames de verre espacées par 2 couches d’air. C’est le type de vitrage le plus performant avec un coefficient Ug de 0,6. Cependant, il est le plus cher et il diminue la quantité de lumière diffusée. 

Le choix des matériaux

Pour garantir une bonne isolation thermique des fenêtres, le vitrage de suffit pas. Intéressons-nous aux différents matériaux utilisés pour les menuiseries. Il existe 4 matériaux différents. 

Le bois est un matériau performant et naturel recommandé pour son côté écologique. Il nécessite cependant d’être entretenu et est assez coûteux. 

Le PVC est un isolant performant, il offre une très bonne isolation thermique et acoustique. De plus, ce matériau est résistant et est le moins cher du marché. Attention, il ne convient pas aux grandes fenêtres (type baie vitrée). 

L’aluminium est un matériau, très résistant. Les menuiseries en aluminium sont très esthétiques et modernes. De plus, ce matériau propose un choix de couleurs très large. Côté prix, ce matériau est moins cher que le bois. 

Le mixte aluminium-bois a un fort pouvoir isolant. Ce matériau combine les pouvoirs isolants du bois et la résistance de l’aluminium. C’est la solution la plus récente mais c’est aussi la plus chère.

Vous souhaitez aller plus loin ?

Et si nous vous aidions à y voir plus clair dans votre projet de rénovation ? Quels travaux prioriser et quelles aides mobiliser ?
Contacter un conseiller